L’évolution de la musique numérique en France

Les mœurs et les usages changent. On ne consomme plus de la même façon, on n’écoute plus de la musique de la même façon. Grâce au développement des usages numériques, le marché du secteur musical profite, depuis 2016, d’une croissance en constante évolution. Le streaming payant y est pour beaucoup et s’est largement démocratisé ces dernières années.

Le marché de la musique repart en hausse

Malgré un désintérêt des consommateurs pour les supports physiques, dont les ventes ne font que baisser, le marché français de la musique a progressé de 3.3% en 2018. La musique est entrée dans une nouvelle ère : celle du numérique. Désormais, c’est sur son mobile que l’on préfère écouter son morceau favori. Seul ce bon vieux vinyle fait de la résistance et ne subit pas la crise.

C’est une chance pour le secteur musical qui était plutôt en déclin dernièrement. La tendance est au streaming : à lui seul, il représente 38.4% du chiffre d’affaires de la musique enregistrée. Il a bénéficié d’une hausse de 41.1% et il a permis de relancer l’économie de ce secteur. Le streaming par abonnement propose un accès simplifié à la musique, on peut tout écouter, tout le temps. La part des ventes numériques sur le marché global est de 62.7% et ne fait que de s’accroître.

Des abonnés de plus en plus nombreux

Selon l’étude du Snep, en 2018, les abonnements streaming audio ont généré, à eux seuls, 110 millions d’euros. Ils ont coiffé haut la main et pour la première fois les ventes physiques. Les téléchargements sont, quant à eux, en baisse progressive, il faut noter – 20.5%. Le streaming gratuit, ou plutôt payé par la publicité, a su faire ses preuves, lui aussi. Il a augmenté de 60% au cours du premier semestre 2018.

L’écoute « gratuite » fonctionne et les principales plateformes musicales s’y adaptent. Afin de ne pas se faire piquer des parts du marché, Spotify a enrichi son offre gratuite plutôt que d’en restreindre son utilisation, comme c’était la tendance dernièrement. D’autres moyens gratuits permettent d’écouter de la musique. Le plus célèbre d’entre tous : Youtube évidemment !

Quand on est à la recherche d’un genre musical bien précis, il vaut mieux cibler ses recherches sur des sites dédiés à cet effet. Par exemple, ce site blog-zik.com, où on y trouve du rock, des artistes décalés et de la musique originale. D’autres nouvelles technologies créent la demande, comme les enceintes connectées, elles ont envahi les demeures et suscitent un nouveau mode de consommation. C’est encourageant pour l’industrie musicale, le numérique va lui permettre de perdurer encore quelques décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *